Agence Nationale de l'Aviation Civile et de la Météorologie

LA SURETE DE L’AVIATION CIVILE, C’EST L’AFFAIRE DE TOUS

Une formation sur la certification des aérodromes

Dans le cadre de sa nouvelle politique de porter l’Union des Comores aux normes internationales en matière de sécurité aérienne,

Dans le cadre de sa nouvelle politique de porter l’Union des Comores aux normes internationales en matière de sécurité aérienne, l’Agence Nationale de l’aviation civile organise une formation, depuis le 12 juin en faveur de plusieurs agents des acteurs du secteur.
Plusieurs cadres de COM-AIR, AIMPSI, ASECNA et ANACEM suivront cette formation diplômant de trois semaines jours est dispensée par M. El-mamoun Mohamed, expert international en la matière.
L’objectif est de fournir aux inspecteurs d’aérodrome et au personnel des exploitants des aérodromes une compréhension approfondie des exigences internationales et des orientations relatives à la certification conformément aux dispositions de l’annexe 14, volume 1 et des documents connexes.

Les cours vont couvrir en détail les exigences relatives aux installations et équipements de l’aérodrome, l’exploitation et le système de gestion de la sécurité. Ils porteront également sur les procédures à suivre pour ordonner et évaluer les études aéronautiques en vue de l’imposition de condition d’exploitation spécifiques où il y a non-conformité.
Cette formation financée exclusivement par l’ANACM entre dans la politique de renforcement de capacités initiée par la direction de l’ANACM. Elle doit notamment contribuer au renforcement des conditions de sécurité et de sûreté dans les aéroports comoriens.

Voici l’intégralité de l’allocution du directeur général de l’ANACM, Jean-Marc Heintz à l’ouverture officielle de la formation :

"C’est avec un grand plaisir et un honneur de vous recevoir aujourd’hui à l’ANACM dans le cadre de la formation de certification des aérodromes.
Il est grand temps de nous mettre au diapason et d’appliquer les règlements nationaux et internationaux pour rehausser le niveau de conformité de notre aviation civile ainsi que la certification de nos aérodromes.
Je me suis fixé l’objectif de mettre à niveau notre système d’aviation civile et de certifier notre aviation civile.


Une mission d’assistance de l’OACI a pris fin le 30 mai dernier. Nos travaux sont en cours d’évaluation à l’OACI et d’ici peu notre standard international va remonter de façon spectaculaire soit environ 47 à 50%.
C’est travaux-là ont mobilisé toute l’équipe de l’ANACM qui a travaillé sans relâche tous les jours.
Ses travaux réalisés ont concernés :

• La législation de base de l’aviation civile par l’élaboration d’un code répondant aux exigences de l’OACI
• La réorganisation du cadre organique de l’agence pour répondre aux exigences de l’OACI
• L’élaboration des règlements technique des différents domaines de l’aviation
L’application des textes permettra de rehausser le niveau de conformité de notre aviation civile ; et de rappeler que la certification des aérodromes et une exigence.
Aujourd’hui pour mettre en œuvre ces règlements nous avons besoins de ressources humaines pour faire appliquer ces règlements.
Je ne ménagerai aucun effort pour doter à l’ANACM et à l’industrie de tous les outils nécessaires pour certifier nos aéroports et les compagnies comorienne;
En formant les inspecteurs de l’aviation civile cela permettra d’assurer une supervision efficace et maintenir un niveau de sécurité acceptable.

Je ne saurai clore cet énoncé sans remercier le Colonel AZALI ASSOUMANI pour sa confiance pour diriger l’aviation civile et la vice-présidence en charge des transports qui ne ménage aucun effort pour aider l’ANACM à remplir sa mission.
Vive la nation Comorienne
Vive l’ANACM »