Agence Nationale de l'Aviation Civile et de la Météorologie

LA SURETE DE L’AVIATION CIVILE, C’EST L’AFFAIRE DE TOUS

Des mesures additionnelles de sureté pour permettre à Inter-Îles de desservir provisoirement Madagascar

Après l'interdiction de l'Aviation civile malgache contre l'Airbus A320 d'Inter-Îles Air pour défaut d'un manuel de sûreté valide,

Des mesures additionnelles de sureté pour permettre à Inter-Îles de desservir provisoirement Madagascar
Après l'interdiction de l'Aviation civile malgache contre l'Airbus A320 d'Inter-Îles Air pour défaut d'un manuel de sûreté valide, l'ANACM s'est impliquée dans le dossier pour permettre à la compagnie comorienne de reprendre ses vols vers la Grande île.
Les autorités malgaches ont accepté la reprise provisoire des vols Inter-Îles Air sous certaines conditions: que la compagnie fournisse un manuel de sûreté valable dans les 3 prochaines semaines et que l'ANACM prenne des mesures additionnelles des vols Inter-Îles à destination de Madagascar.
En fait pour desservir Madagascar, la compagnie inter-exploitait des avions Let 410 dont le manuel de sûreté fourni à l’aviation civile malgache date de 2013. Aujourd’hui, en voulant exploiter sur la même ligne un A320, il est évident que la compagnie se voit exiger un autre manuel de sûreté pour avoir l’autorisation d’atterrir. C’est la règle en matière d’aviation, contrairement à ce que laissent entendre certaines responsables dans le seul objectif d’atteindre le nouveau DG de l’ANACM.
Jean-Marc fait tout ce qui est de son pouvoir pour faire respecter les règles et par conséquent garantir la sécurité des passagers.